Aramisauto Aramisauto Contactez-nous 09 72 72 20 02

Comment pouvons-nous vous aider ?

Comment savoir si une voiture d’occasion a servi de taxi ?

Acheter un ancien taxi est-il gage de qualité ? Bien souvent, une voiture d’occasion qui a servi de taxi n’est pas une bonne affaire. En plus de présenter une usure prématurée, celle-ci est davantage sujette aux fraudes au kilométrage. Heureusement, il existe des astuces pour s’assurer qu’un véhicule n’a jamais servi de taxi.


L’achat d’un ancien taxi est-il intéressant ?

De manière générale, il n’est pas conseillé d’acheter une voiture d’occasion ayant fait l’objet d’un usage spécial. Cette recommandation vaut pour les véhicules autrefois affectés à une activité de taxi, auto-école ou location de courte durée.


Ce type de voiture peut s’avérer très coûteux sur le long terme. Généralement, un ancien taxi est plus usé qu’un véhicule au kilométrage équivalent. Cette usure plus importante que la moyenne est causée par une conduite presque exclusivement urbaine.


Une utilisation sur autoroute est moins éprouvante pour une voiture. Les trajets en ville usent davantage les moteurs diesel et certaines pièces mécaniques. C’est le cas du démarreur, des freins et de l’embrayage qui sont sollicités plus souvent.

Les astuces pour savoir si une voiture d’occasion a servi de taxi

Vendre un ancien taxi peut s’avérer compliqué pour son propriétaire. Les acheteurs peuvent être découragés à l’idée de devoir payer pour des pannes prématurées. C’est pourquoi certains vendeurs dissimulent cette information susceptible de faire baisser la cote de l’auto.


Même si le vendeur garde le silence, certains signes d’usure permettent de savoir si une voiture d’occasion a servi de taxi. Inspecter le véhicule avant la conclusion de la vente est donc fortement recommandé, surtout entre particuliers.


Voici quelques éléments à surveiller :

  • Le kilométrage est très élevé alors que la voiture est assez récente.
  • Des anciens marquages adhésifs sont visibles sur la carrosserie.
  • La banquette arrière est plus usée que le reste de l’intérieur.

Notre dernier conseil est d’éviter certaines couleurs de voiture. Partout en Europe et dans le reste du monde, des teintes sont spécifiques aux taxis. C’est le cas du beige en Allemagne ou du blanc à Madrid.

Les marques de voitures les plus utilisées par les taxis

Certains modèles sont plus répandus que d’autres sur le marché des taxis. Face à l’un de ces véhicules, vous devez donc être particulièrement vigilant.


En France, les chauffeurs conduisent principalement des Peugeot 508 et 3008, Mercedes-Benz Classe E, Skoda Octavia et Toyota Prius en version hybride.


En Europe, les modèles les plus utilisés comme taxis sont la Skoda Superb, la Volkswagen Passat, la BMW Série 5 et la Volvo V70.


Méfiez-vous de ces voitures qui ont plus de chances d’avoir servi de taxi. La probabilité qu’elles soient sujettes à des pannes prématurées ou des arnaques au kilométrage est plus élevée.

En effectuant beaucoup de kilomètres, un taxi est davantage concerné par le trafic de compteur. Cela est lié au fait qu’un véhicule très kilométré se vend moins cher.


Les vendeurs malhonnêtes modifient alors le kilométrage pour augmenter la valeur de l’auto. Face à une telle fraude au compteur kilométrique, sachez que des recours judiciaires existent.

Les conseils pour éviter d’acheter un véhicule qui a servi de taxi

Un vendeur n’est pas censé cacher que le véhicule qu’il propose à la vente a servi de taxi. Celui-ci est tenu d’un devoir légal de renseignement concernant toute information déterminante pour le consentement de l’autre partie.


Le fait de savoir si une voiture a servi de taxi est considéré comme un élément décisif dans le cadre d’une vente automobile. En effet, cet antécédent a des conséquences sur l’usure de l’auto et sa valeur marchande.


En réalité, tous les vendeurs ne sont pas forcément honnêtes. C’est pourquoi vous devez obtenir le maximum d’informations sur le véhicule pour déceler une éventuelle fraude. Nous vous recommandons de demander les documents suivants :

  • Le carnet d’entretien,
  • Les rapports de contrôle technique,
  • L’historique du véhicule disponible sur des sites comme Histovec ou Carvertical.

Si toutes ces démarches vous semblent fastidieuses, faites appel aux services d’un professionnel. Chez Aramisauto, achetez au meilleur prix votre prochaine voiture neuve ou d’occasion reconditionnée.

Questions fréquentes sur le même sujet :

Cette réponse répond-elle à votre question ?
Merci pour votre réponse
Proposé par