Aramisauto Aramisauto Contactez-nous 09 72 72 20 02

Comment pouvons-nous vous aider ?

Est-ce que les voitures électriques polluent ?

Vous vous demandez si les voitures électriques polluent ? Qu’en est-il par rapport aux voitures thermiques ? Découvrez dans notre article l’impact carbone réel de la voiture électrique et tous les critères pris en compte pour calculer son bilan carbone !


L'empreinte carbone d’une voiture électrique

À l’utilisation, on considère que la voiture électrique a un impact carbone de 120 kgCO2e pour 10 000 km, contre 1 800 kgCO2e/10 000 km pour l'automobile thermique. C’est donc indéniable que la voiture électrique pollue moins que son homologue thermique lorsque l’on roule avec ! Elle pollue à hauteur de 120 kgCO2e/10 000 km, mais c’est à petite échelle lorsque l’on compare avec le moteur thermique (qui dégage aussi des particules dans l'air, notamment pour la diesel).

Néanmoins, il est pertinent de prendre en compte l’impact carbone de la fabrication de la voiture, pour avoir des données objectives et représentatives de la pollution d’une voiture, durant tout son cycle de vie, même le recyclage.

Les données de l’ADEME nous éclairent sur l’empreinte carbone globale qu'émet une voiture, en l'occurence des modèles de voitures standards dans le pays de la France. Voici une comparaison avec un modèle thermique pour vous faire une idée d’ensemble :

  • Pour une voiture électrique : 836 kgCO2e à la fabrication et 120 kgCO2e/10 000 km à l’utilisation. Au total, 956 kgCO2e pour 10 000 km.
  • Pour une voiture thermique : 400 kgCO2e à la fabrication et 1 800 kgCO2e/10 000 km à l’utilisation. Au total, 2 200 kgCO2e pour 10 000 km.

À partir de ces chiffres sourcés, nous pouvons conclure que la voiture électrique pollue, certes, mais à moindre échelle par rapport à son équivalent thermique ! Elle est plus écologique et meilleure pour l'environnement.


Les critères pour calculer la pollution d’une voiture électrique


L’empreinte carbone des matériaux de la voiture électrique

On peut calculer l’impact carbone des matières premières utilisées pour concevoir une VE. Plusieurs matériaux sont utilisés pour fabriquer une voiture électrique. Parmi eux, on trouve :

  • Du fer et de l’acier (658 kg par voiture. Source études : ADEME).
  • Des alliages légers et corroyés (64 kg).
  • Du polymère (208 kg).
  • La batterie lithium-ion : graphite ou silicium, nickel, manganèse, cobalt, acier, lithium (170 kg).

Toutes ces ressources polluent plus ou moins, que ce soit concernant leur extraction ou leur substance chimique.


L’empreinte carbone à la fabrication de la voiture électrique

La fabrication génère aussi de la pollution. C’est pourquoi il est important de considérer la chaîne de fabrication du véhicule électrique et son impact à chaque étape :


  1. L'extraction des matières premières.
  2. Les différents transports entre les phases de fabrication.
  3. La transformation.
  4. L’assemblage.

C’est indéniablement les transits et le transport qui font partie des étapes les plus polluantes. La batterie, elle, représente 45 % de l’empreinte carbone pendant sa fabrication.

L’[émission de CO2 à la fabrication d’une voiture électrique est de 83,6 gCO2e par kilomètre.


L’empreinte carbone de la fin de vie de la voiture électrique

La durée de vie, la fin de vie et le recyclage de la voiture électrique polluent aussi. Il est de rigueur de les prendre en compte dans les calculs de pollution d’une voiture.

Le recyclage est doté de nombreuses phases pour réduire la production de carbone et l'impact carbone de la voiture :

  1. Recyclage des pièces détachées.
  2. Dépollution du véhicule.
  3. Tri des métaux et autres matériaux exploitables.
  4. Restauration des équipements : 95 % des matières premières de la batterie sont réutilisables.
  5. Valorisation d’une partie des déchets.


L’empreinte carbone de l’utilisation de la voiture électrique

Comme vu plus haut dans notre article, l’usage de la voiture électrique pollue. Pourtant, c’est bien la fabrication du véhicule qui génère le plus d’impact carbone (contrairement aux thermiques, même nouvelles).

En résumé, la voiture électrique pollue effectivement, c’est un véhicule qui demande de l’énergie pour fonctionner. Mais il est crucial de comparer son impact carbone avec celui de la voiture thermique pour se faire une idée avisée. Les avantages de la voiture électrique sont nombreux !

Découvrez nos voitures électriques en stock sur Aramisauto !

Cette réponse répond-elle à votre question ?
Merci pour votre réponse
Proposé par