Ouverture exceptionnelle de nos agences ce lundi 20 Mai, nos conseillers vous accueillent. Je prends RDV !
Aramisauto Aramisauto Contactez-nous 09 72 72 20 02

Comment pouvons-nous vous aider ?

Est-ce rentable d’acheter une voiture hybride ?

Au moment de l’achat, une voiture hybride coûte toujours plus cher qu’une voiture thermique classique. Le principe de l’hybridation est de passer moins souvent à la pompe à essence, mais est-ce suffisant pour que son achat soit rentable ? Quelle hybride choisir pour la rentabilité ? Y a-t-il toujours des bonus ? Aramisauto répond à vos questions.


Fait-on des économies avec une voiture hybride ?

Au niveau de l’entretien du véhicule, vous ne ferez pas d’économie parce que vous roulez en hybride. En revanche, cela peut être totalement différent quand il s’agit de carte grise et de payer le plein de carburant.

Hybride : des économies de carburant ?

Si on parle de passage à la pompe et si on compare entre hybride et motorisation essence, la réponse est clairement oui. On fait des économies de carburant avec une voiture hybride dès les premiers kilomètres parcourus. La raison tient essentiellement du principe de l’utilisation d’un moteur électrique en supplément du moteur thermique. Ce dernier n’est donc plus le seul à tracter le véhicule.

Cependant, vous ne ferez pas les mêmes économies selon le modèle hybride. Certains modèles sont bien plus performants que d’autres et, surtout, il existe plusieurs types d’hybrides, comme nous le verrons plus bas.

En revanche, si l'on compare à un moteur diesel, les économies s’estompent comme peau de chagrin, surtout pour les gros rouleurs. Un exemple : la Toyota Yaris hybride annonce une consommation mixte de 3,5 L/100 km, soit la même consommation qu’une Volkswagen Golf 8 TDI 115 ch.

Une carte grise avec bonus ou malus

Selon le système hybride embarqué et les spécificités techniques, vous pourrez faire des économies avant même de passer à la pompe, au moment de l’achat du véhicule. Si la Toyota Yaris et la Volkswagen Golf 8 de nos exemples ne reçoivent ni bonus ni malus écologique. D’autres modèles peuvent en souffrir ou au contraire en profiter.

Exemple : une Audi Q5 TDI 204 ch reçoit un malus de plusieurs milliers d’euros, alors qu’une Hyundai Tucson hybride rechargeable de 230 ch bénéficie d’un bonus de 1 000 euros à l’achat. De plus, de nombreuses régions de France ont voté pour un allègement de fiscalité (carte grise) pour les hybrides rechargeables. Ce sont donc quelques centaines d’euros d'économisés en faveur d’une bonne rentabilité de l’hybride.

Les différents types d’hybrides

Avant de continuer plus loin, il est important de distinguer les différentes hybridations.

Les mild hybride ou micro hybride

Certains modèles se contentent, par exemple, d’embarquer une petite motorisation de 48 V. Celle-ci sert davantage de démarreur électronique que de moteur. Pourtant, les constructeurs automobiles n’hésitent pas à notifier leurs véhicules ainsi dotés d’un beau « hybride » sur la carrosserie. Attention donc. Il n’y a aucune rentabilité à espérer ici.

Les hybrides classiques

Aussi nommé HEV, ce sont les hybrides que nous connaissons depuis la sortie de la Toyota Prius en 1997. C’est le compromis intéressant qui permet à n’importe qui de mettre un pied dans le monde des véhicules électriques. Les moteurs thermiques et électriques sont tous les deux mis à profit pour réaliser des économies d’énergie et réduire les émissions nocives. Ces voitures apportent, de plus, un bel agrément de conduite.

Les hybrides rechargeables

Les véhicules hybrides rechargeables, ou PHEV, utilisent aussi un couple moteur thermique et moteur électrique. La différence principale avec les HEV est que leur batterie est plus importante permettant une utilisation électrique bien plus longue. C’est sans aucun doute l’idéal pour des déplacements en ville.

Attention cependant, certains PHEV fonctionnent uniquement sur leur moteur thermique une fois la batterie vidée. C’est le cas, par exemple, de la Mercedes Classe A 250 e. Et, dans tous les cas, vous devrez recharger votre voiture dans une borne adaptée ou sur prise classique.

Les bonus et malus écologiques appliqués aux voitures hybrides

Il est important de distinguer les hybrides, car l’application du bonus et du malus écologique en dépend. En effet, en 2022, seules les voitures électriques ou hybrides rechargeables peuvent bénéficier d’un bonus. Notez aussi que les PHEV doivent avoir une autonomie minimale de 50 km en mode EV (électrique) pour prétendre à la prime.

En revanche, les voitures équipées d’une micro hybridation peuvent être pénalisées par le malus écologique si elles émettent plus de 128 g/km de CO2. C’est le cas de l’Audi Q5 TDI 204 ch par exemple.

Comment rendre l’achat d’une voiture hybride rentable ?

Par rapport aux années précédentes, les primes écologiques des hybrides sont nettement moins intéressantes et ne sont plus systématiques. Pour rentabiliser au mieux un tel achat, vous veillerez donc à chercher les bonnes affaires pour un coût d’acquisition moindre. Le marché de l’occasion s’est largement étoffé ces dernières années. D’ailleurs, Aramisauto propose de nombreuses voitures hybrides d’occasion reconditionnées à faible kilométrage accompagnées de garanties solides. Et à tout hasard, vous trouverez peut-être votre perle parmi nos voitures neuves et 0 km !


Cette réponse répond-elle à votre question ?
Merci pour votre réponse
Proposé par