Black Friday Week jusqu'à dimanche ! Nos meilleures offres en agence ou en ligne. Profitez-en !

Aramisauto Aramisauto Contactez-nous 09 72 72 20 02

Comment pouvons-nous vous aider ?

Explorer la base de connaissances

Explorer la base de connaissances

Peut-on vendre une voiture encore sous crédit ?

Nombre d’automobilistes ont recours à un crédit auto pour acheter une voiture, ce dernier pouvant prendre plusieurs formes. Les conducteurs disposent ainsi d’une nouvelle voiture, en échange du paiement de mensualités à l’organisme prêteur.

Mais que se passe-t-il lorsque l’on souhaite vendre sa voiture avec un crédit en cours non intégralement remboursé ? Il est possible de le faire sous certaines conditions. Aramisauto vous explique lesquelles.

Sommaire :

  • Dans le cadre d’un crédit personnel ou non affecté à l’achat d’une voiture
  • Dans le cadre d’un prêt auto affecté à l’achat d’une voiture
  • Comment revendre un véhicule dont le financement est affecté ?
  • Est-il possible de reporter un crédit auto existant pour l’achat d’un nouveau véhicule ?

Dans le cadre d’un crédit personnel ou non affecté à l’achat d’une voiture

Votre voiture n’est pas systématiquement liée à votre crédit auto. Si, par exemple, vous avez choisi la solution du prêt personnel, qui est un contrat de crédit non affecté, en guise de financement, l’organisme prêteur ne s’occupe pas de savoir ce que vous faites de la somme qu'il vous a prêtée. Vous pouvez donc, dans ce cas, revendre votre voiture malgré le crédit en cours sans même le lui signaler, tout en poursuivant le versement de vos mensualités.

Dans le cadre d’un prêt auto affecté à l’achat d’une voiture

Dans l’hypothèse où votre prêt auto est affecté à l’achat de votre voiture, les choses sont alors différentes. Revendre une automobile n’est pas forcément autorisé tant qu’il existe un crédit en cours, pour la simple raison que tant que le contrat de prêt n’est pas intégralement remboursé. L’automobiliste emprunteur n’est donc pas légalement propriétaire de son véhicule.

Dans ce cas de figure, le véritable propriétaire est l’organisme prêteur ou la banque. Ces derniers se couvrent en incluant clause ou gage aux contrats de prêts pour l’achat de véhicules.

Comment revendre un véhicule dont le financement est affecté ?

Certains contrats de prêts pour financer un véhicule sont liés à la mise en gage de ce dernier. L’inscription du gage est alors effectuée à la préfecture, indiquant de ce fait que la banque est légalement propriétaire du véhicule. Ce dispositif est, en effet, une assurance protégeant le prêteur contre tout défaut de remboursement de l’emprunt par l’automobiliste. La revente d’un véhicule n’est donc pas possible si celui-ci est gagé. Il s’agirait d’un délit de détournement de gage passible de poursuites judiciaires. Alors que faire dans ce cas de figure ?

La première solution consiste à obtenir du prêteur l’autorisation de vendre son véhicule, ce qui permet ensuite de rembourser le solde de l’emprunt dû. La deuxième solution possible est de rembourser le montant restant dû par anticipation, parce que les organismes financiers n’autorisent que rarement la première option. Une dernière solution consiste à faire racheter les contrats par un nouveau prêteur : ce changement n’incluant pas de clause de mise en gage du véhicule, les prêts ainsi obtenus sont similaires à celui de prêts particuliers classiques.

Notons que même dans le cas où la voiture achetée à crédit n’est pas gagée, l’organisme de financement peut inclure certaines clauses au contrat. Il est donc recommandé de vérifier que ces derniers points ne soient pas trop rédhibitoires en cas de revente.

Est-il possible de reporter un crédit auto existant pour l’achat d’un nouveau véhicule ?

Dans le cas où vous souhaitez acheter un nouveau véhicule avant d’avoir vendu le vôtre, vous pouvez demander à votre banque de pouvoir bénéficier du crédit report : cela consiste à reporter votre crédit en cours sur celui de la nouvelle voiture achetée.

Si cette solution vous est accordée, l’organisme financier s’adapte à votre situation en vous prêtant une somme représentant une partie de la valeur estimée de votre véhicule à vendre. Le reste est alors souscrit sous forme d’un crédit auto classique afin que vous puissiez acquérir votre nouvelle voiture. Dès que vous vendez l’ancienne, vous remboursez l’avance qui vous a été accordée.

Il est à noter que vous pouvez bénéficier d’un report de mensualités de quelques mois, mais que cette période de report est assortie du paiement d’intérêts qui sont ensuite intégrés dans les mensualités à venir. A noter également que cette solution est possible que vous achetiez un véhicule neuf ou un véhicule d’occasion.

Cette information vous a-t-elle été utile ?
Merci pour votre réponse !
Vous n'avez pas trouvé de réponse à votre question ?
Proposé par