Aramisauto Aramisauto Contactez-nous 09 72 72 20 02

Comment pouvons-nous vous aider ?

Pourquoi les hybrides consomment moins ?

On entend souvent que les voitures hybrides consomment moins, mais pourquoi ? Certainement grâce au moteur électrique embarqué, mais y a-t-il d’autres raisons ? Aramisauto vous donne les cinq raisons principales qui expliquent pourquoi une hybride consomme moins. Découvrez aussi quel système est le plus économe, ce qu’est la norme WLTP et surtout, les véhicules hybrides rechargeables ou non les plus sobres du marché !


Les voitures hybrides consomment moins : 5 raisons

Ici, nous n’aborderons que les cas de véhicules hybrides classiques (HEV) et rechargeables (PHEV). La micro hybridation, ou légère hybridation, MHEV n’apporte pas de réduction notable en essence ou diesel. Voici donc les 5 raisons principales pour que les hybrides consomment moins :

  1. Les voitures hybrides rechargeables utilisent l’énergie cumulée dans la batterie avant de solliciter le moteur thermique, et ce sur au moins 50 km. Dans cette période d’utilisation, la voiture se comporte comme une pure électrique. La consommation moyenne chute par conséquent.
  2. L’hybridation essence/électrique permet de cumuler un moteur thermique et un moteur électrique. La partie thermique est donc moins utilisée, les consommations sont plus faibles.
  3. Le moteur électrique est davantage sollicité durant les épisodes où le moteur essence consomme et pollue le plus : démarrage, roulage à petite vitesse et accélération.
  4. Les moteurs thermiques des hybrides utilisent très généralement le downsizing (réduction des volumes cylindres). Leur rendement est bien meilleur. Ils sont donc plus économes en énergie.
  5. Les voitures hybrides profitent de boîtes de vitesses automatiques issues des meilleures technologies sur ce point. Ces boîtes de vitesses sont réputées plus économes que les boîtes manuelles. Elles réduisent également les émissions de CO2.

Quel système hybride consomme le moins ?

Les hybrides qui consomment le moins sont sans nul doute les véhicules hybrides rechargeables. En effet, ils se comportent comme des voitures électriques tant qu’elles sont en mode tout électrique, et jusqu’à la fin de leur autonomie. Puis, leur fonctionnement devient celui d’une hybride classique : la batterie se recharge durant les phases de décélération et de freinage, mais aussi grâce au moteur thermique.

Notez cependant que l’autonomie électrique des voitures hybrides rechargeables est relativement petite. Ce type de véhicule permet généralement de rouler en 100 % électrique sur 50 km. Plusieurs modèles parviennent toutefois à franchir les 70 km (Toyota RAV 4) et de plus rares réussissent à rouler ainsi sur 100 km (Mercedes GLE Coupé). Ces voitures sont donc parfaites pour des trajets en ville, là où les véhicules thermiques consomment et polluent le plus.

Qu’en est-il des grandes routes ? La puissance cumulée des hybrides participe grandement à l’économie d’énergie même sur les routes de campagnes et l’autoroute, même en prenant en compte le poids supplémentaire embarqué. Par exemple, sur autoroute, une Toyota Corolla hybride de 122 ch va consommer environ 6 L au 100 km. Ce qui est de 10 à 20 % de moins que les motorisations classiques à essence.

Qu’est-ce que l’homologation WLTP ?

WLTP, pour Worldwide harmonized Light vehicles Test Procedure, est l’homologation qui remplace le NEDC depuis le 1er janvier 2019. Elle permet de suivre l’actualité automobile, notamment avec la présence de plus en plus importante de voitures électriques et hybrides. Elle concerne uniquement les nouveaux modèles de véhicules et mesure :

  • la consommation moyenne ;
  • les émissions polluantes, comme le CO2 ;
  • l’autonomie des véhicules électriques et hybrides rechargeables.

La WLTP se veut plus réaliste que les anciennes normes, bien qu’elle soit encore critiquée par les professionnels de l’automobile.

Les 5 modèles hybrides PHEV et HEV les plus économes

Ces dernières années, les constructeurs automobiles se sont concentrés dans la production de véhicules hybrides rechargeables et hybrides classiques, sans oublier les voitures électriques. La concurrence faisant rage, les consommateurs en tirent des avantages certains pour rouler moins cher.

Voici les 5 modèles hybrides rechargeables (PHEV) les plus économes du moment, selon les normes WLTP :

  1. Hyundai Ioniq PHEV avec 1,1 L/100 km.
  2. Kia Ceed SW PHEV avec 1,2 L/100 km.
  3. Mercedes Classe A 250 e avec 1,2 L/100 km.
  4. Volkswagen Passat GTE avec 1,2 L/100 km.
  5. Kia Niro PHEV avec 1,3 L/100 km.

Et les 5 voitures hybrides les plus économes du marché :

  1. Toyota Yaris hybride avec 4,6 L/100 km.
  2. Hyundai Ioniq hybride avec 4,9 L/100 km.
  3. Honda Jazz 1.5 e-CVT avec 5 L/100 km.
  4. Renault Clio 5 E-tech avec 5,1 L/100 km.
  5. Kia Niro hybride avec 5,5 L/100 km.

Prêt à faire votre achat ? Vous pourrez retrouver toutes ces voitures en occasion reconditionnée et neuf ou 0 km sur le site Aramisauto.com ! Profitez de nos garanties telles que la garantie satisfait ou 100 % remboursé.


Cette réponse répond-elle à votre question ?
Merci pour votre réponse
Proposé par