Nous reprenons votre voiture au meilleur prix garanti ! En savoir plus
Aramisauto Aramisauto Contactez-nous 09 72 72 20 02

Comment pouvons-nous vous aider ?

Quelles précautions prendre pour acheter une voiture d'occasion ?

L’achat d’une voiture d'occasion peut être effectué auprès de deux types de vendeurs : soit un professionnel de l’automobile, soit un particulier. L’acheteur d’un véhicule doit veiller à prendre certaines précautions avant la transaction, afin de s’assurer qu’il n’a pas affaire à une arnaque, malheureusement trop fréquente sur le marché du véhicule d’occasion de particulier à particulier. Voici quelques recommandations sur les points à vérifier :

Sommaire :

  • Examinez avec beaucoup d’attention l’intérieur du véhicule
  • Examinez avec beaucoup d’attention l’extérieur du véhicule
  • Essayez le maximum d’équipements lors du test
  • Assurez-vous que le vendeur vous transmette tous les documents obligatoires

Examinez avec beaucoup d’attention l’intérieur du véhicule

Méfiez-vous des annonces de vente de voiture d’occasion trop alléchantes ou évasives. Celles-ci doivent vous alerter sur la plus ou moins bonne foi des vendeurs. Le jour prévu pour l’achat du véhicule, n’hésitez pas à inspecter minutieusement l’intérieur de l’habitacle. Sachant que le kilométrage indiqué au compteur d’un véhicule d'occasion sur cinq est trafiqué, un conseil : prenez le temps d’effectuer votre propre contrôle.

L’examen de l’état général de l'habitacle donne une première impression. Si celle-ci est mauvaise, orientez-vous vers un autre véhicule. Si la première vue d’ensemble semble bonne, poursuivez alors votre inspection. Vérifiez l'état de la sellerie en soulevant les housses des sièges, ainsi que les tapis auto, pour déceler d’éventuelles déchirures, des trous ou des taches. Poursuivez en examinant l'usure du volant et celle des pédales. Des traces d’usure à ces endroits sont le signe d’un kilométrage élevé, ne cadrant pas forcément avec ce qu’indique le compteur.

Testez enfin le fonctionnement des équipements intérieurs de confort : la climatisation, les essuie-glaces et le lave-glace, l’ouverture et la fermeture des vitres électriques, la fermeture centralisée des portes et l’autoradio, ainsi que les autres systèmes multimédia et de navigation présents sur le véhicule.

Examinez avec beaucoup d’attention l’extérieur du véhicule

Le contrôle doit se poursuivre à l’extérieur du véhicule. Inspectez la carrosserie pour y déceler la présence d’éventuels impacts ou rayures. Vérifiez qu’il n’existe pas de différence de couleurs au niveau de la peinture ou des assemblages : c’est en effet la pratique courante des vendeurs souhaitant maquiller les conséquences d’un accident. Autre inspection importante, au niveau des optiques de phares, du pare-brise, de la lunette arrière et des vitres latérales, qui ne doivent pas présenter de fissure ou d’impact. L’examen de l’état d’usure des pneus, qui doivent être de même niveau sur les quatre essieux, permet enfin de s’assurer du bon réglage du parallélisme.

Côté moteur, même si vous ne vous y connaissez pas, traquez les traces de graisse, d’huile ou de corrosion, qui sont de mauvaises indications devant vous détourner de l’achat de la voiture d’occasion considérée.

Essayez le maximum d’équipements lors du test

Avant d’acheter un véhicule d'occasion, le tester sur différents types de routes permet de constater les réactions du moteur lors de freinages, de changements de vitesse, d’accélérations, et de tenue de route à vitesse élevée. Un conseil : portez votre attention sur les éventuels bruits suspects.

Assurez-vous que le vendeur vous transmette tous les documents obligatoires

Le vendeur d’une voiture d’occasion est soumis à l’obligation de fournir différents documents à l’acheteur. En voici la liste :

  • Un certificat de cession en 2 exemplaires, à remplir et signer par les deux parties, l’ancien et le nouveau propriétaire.
  • Le certificat d'immatriculation que le vendeur doit barrer en portant la mention “cédé le …” ou "vendu le…", suivie de la date et l’heure de la vente et de sa signature. S’il s’agit de la nouvelle version du certificat d’immatriculation, celle-ci comporte un coupon détachable. C’est ce dernier qui doit être fourni signé par le vendeur, et l’acheteur doit y inscrire ses propres coordonnées. Ce document permet à ce dernier de circuler légalement pendant un mois, le temps qu’il effectue les démarches sur le site de l’ANTS pour recevoir sa carte grise définitive.
  • Le certificat de situation administrative de moins de 15 jours. Ce document permet d’attester que le propriétaire est à jour du paiement de son éventuel crédit et de ses amendes administratives. A défaut, il n’a pas le droit de vendre sa voiture.
  • Les vendeurs d’un véhicule approchant de sa 4e année d’ancienneté doivent, de plus, fournir le procès-verbal du contrôle technique datant de moins de 6 mois.
  • Enfin, même si cela n’est pas une obligation légale, la fourniture du carnet d'entretien et des factures d'entretien offrent un peu plus de garantie sur le sérieux du vendeur. Selon les modèles de véhicules, les révisions doivent avoir été effectuées en application des recommandations du constructeur automobile.
Cette réponse répond-elle à votre question ?
Merci pour votre réponse
Proposé par