Aramisauto Aramisauto Contactez-nous 09 72 72 20 02

Comment pouvons-nous vous aider ?

Quand faire le contrôle technique de sa voiture automatique d'occasion ?

Tout véhicule particulier en circulation de plus de 4 ans doit rouler avec un contrôle technique favorable. Il s’agit d’une obligation en France pour vérifier l’état d’une voiture automatique ou manuelle. Aramisauto vous explique quels véhicules sont concernés, les points vérifiés et la périodicité à laquelle réaliser cet examen.


Qu’est-ce que le contrôle technique ?

Le contrôle technique consiste à vérifier plus d’une centaine de points sur votre voiture. Son objectif est de s’assurer que votre véhicule peut rouler en toute sécurité. Il doit obligatoirement être accompli dans un centre auto agréé.

Présenter sa voiture automatique au contrôle technique est obligatoire. Rouler sans avoir réalisé cet examen dans le délai imparti est passible d’une amende. Une immobilisation ou une mise en fourrière du véhicule peut même être décidée.

Quels véhicules sont concernés par le contrôle technique ?

Toutes les voitures particulières sont concernées par cette obligation légale de contrôle technique. On entend par ce terme tout véhicule à moteur dont le poids total est inférieur à 3,5 tonnes. Aucune distinction n’est faite concernant la motorisation, qu’elle soit électrique, hybride ou thermique.

Quels sont les points vérifiés lors du contrôle technique ?

Près de 133 points sont vérifiés lors d’un contrôle technique. Le centre automobile examine notamment tous les éléments ayant trait à la sécurité :

  • La direction,
  • Les plaquettes et disques de frein,
  • Les feux, le pare-brise et les rétroviseurs,
  • Le châssis, les pneus et la suspension.

Une fois la visite terminée, un document de plusieurs pages est remis au propriétaire de la voiture automatique. Ce procès-verbal mentionne entre autres le kilométrage relevé, les éventuelles défaillances et leur niveau de gravité ainsi que les mesures réalisées.

L’organisme de contrôle peut relever différents degrés de défaillances :

  • Défaut mineur : il n’a aucune incidence sur la sécurité du véhicule ou des autres usagers, ni sur l’environnement.
  • Défaut majeur : il peut avoir des conséquences négatives sur l’environnement, la sécurité de l’auto ou celle des usagers de la route.
  • Défaut critique : le danger est immédiat pour la voiture, les autres usagers ou l’environnement.

En cas de défaillances majeures ou critiques, une contre-visite est nécessaire dans les 2 mois suivants le contrôle technique. Le repasser dans le même centre agréé est facultatif.

Quand faire le contrôle technique de sa voiture automatique ?

Le premier contrôle technique doit être réalisé dans les six mois qui suivent le quatrième anniversaire de l’auto. Pour connaître l’âge du véhicule, référez-vous à la date de première mise en circulation indiquée sur la carte grise.

Lorsque la voiture automatique est âgée de plus de quatre ans, le contrôle technique est obligatoire tous les deux ans. Le point de départ de ce délai se situe au jour de la dernière visite en centre auto agréé.

À noter qu’en cas de défaillances majeures ou critiques, une contre-visite est indispensable pour de nouveau pouvoir utiliser le véhicule. Dans ce cas, c’est la date de la contre-visite qui fait office de point de départ pour le prochain contrôle technique.

Quand faire le contrôle technique en cas de vente d’une voiture d’occasion ?

Le particulier qui vend sa voiture automatique d’occasion est obligé de réaliser un contrôle technique si :

  • Le véhicule concerné a plus de 4 ans et,
  • L’acheteur est un particulier également.

Il existe deux exceptions à cette règle :

  • Le dernier contrôle technique a moins de six mois au jour de la vente ou,
  • Un professionnel reprend votre auto.

Avoir recours aux services d’un professionnel vous évite ainsi des formalités administratives en plus. Chez Aramisauto, bénéficiez du meilleur prix de reprise garanti. Si vous avez une meilleure offre, Aramisauto s’aligne.

Entre particuliers, le vendeur doit remettre à l’acheteur une preuve du contrôle technique. À défaut, la cession n’est pas valable. Il doit également fournir le certificat d’immatriculation et celui de situation administrative.

Si vous souhaitez acheter votre voiture automatique d’occasion à un particulier, assurez-vous d’être en possession de ces documents. Ceux-ci sont essentiels pour que vous puissiez immatriculer le véhicule à votre nom.

Questions fréquentes sur le même sujet :



Cette réponse répond-elle à votre question ?
Merci pour votre réponse
Proposé par