Aramisauto Aramisauto Contactez-nous 09 72 72 20 02

Comment pouvons-nous vous aider ?

Quel kilométrage annuel pour une hybride ?

Est-il nécessaire de rouler beaucoup pour rentabiliser l’achat d’une voiture hybride ? Combien de kilomètres faire au maximum avec une hybride ? Finalement, est-ce mieux d’acheter une voiture électrique ? Les voitures à moteur hybride se vendent aujourd’hui mieux que les voitures diesel, mais vous vous posez encore pas mal de questions. Aramisauto apporte des éléments de réponse.


Combien de kilomètres maximum par an pour les hybrides en LLD et LOA ?

Le kilométrage annuel maximum à ne pas dépasser dépend de plusieurs facteurs, dont celui lié à la location du véhicule hybride : location avec option d’achat (LOA) ou location longue durée (LLD). À titre d’exemple, Toyota propose des offres LOA à partir de 10 000 km par an. Au terme du contrat, si vous dépassez le nombre de kilomètres total, une pénalité sera appliquée sur la reprise du véhicule. À moins que vous décidiez de l’acquérir définitivement.

Autre exemple, chez Renault cette fois, vous pouvez louer en LLD un Renault Captur hybride avec un kilométrage total sur la durée à partir de 20 000 km jusqu’à 200 000 km. Sur quatre ans, cela revient à une limite annuelle variant entre 5 000 km et 50 000 km.

Avec Aramisauto, vous pourrez choisir d’autres limites de kilométrage, à partir de 10 000 km par an, jusqu’à trouver celle qui vous est adaptée.

Combien de kilomètres pour rentabiliser l’achat d’un hybride ?

Depuis toujours, les automobilistes tentent de rentabiliser au mieux l’achat de leur voiture. Avant l’avènement des voitures électriques et hybrides, nous étions nombreux à effectuer des calculs savants pour mesurer la rentabilité de l’achat d’une voiture diesel. Cette dernière tend à être remplacée par les nouveaux types de motorisation, mais le principe de calcul de rentabilité reste le même.

Les données à prendre en compte pour rentabiliser l’achat d’un hybride

Pour calculer la rentabilité entre une voiture classique et une voiture hybride, il faut prendre en compte :

  • le prix d’achat du véhicule ;
  • le kilométrage annuel ;
  • le prix des carburants ;
  • la consommation réelle dans diverses situations (ville, extra-urbain, autoroute).

Si le prix des carburants et la distance parcourue ne dépendent pas des constructeurs automobiles, le reste si. Le prix de la voiture, la motorisation et les consommations de carburant sont déterminés par les constructeurs. C’est la raison pour laquelle certaines voitures hybrides rechargeables ou hybrides classiques sont plus rentables que d’autres.

Comparer ce qui est comparable

Pour ne pas être induit en erreur, vous devez comparer des véhicules équivalents. Ne comparez pas un SUV PHEV (hybride rechargeable) avec une citadine essence. Leur coût d’acquisition et leurs spécificités techniques sont totalement différents.

Pour savoir quel kilométrage annuel il faut réaliser avec une voiture hybride pour amortir le surcoût, prenons l’exemple de la Toyota Yaris dernière génération. Elle existe avec deux moteurs essence (1.0 VVTi et 1.5 VVTi) et une motorisation hybride essence/électrique. Le surcoût pour accéder à l’hybride est de 2 000 € environ entre la version 1.5 VVTi et l’hybride. Au prix actuel de l’essence, il faudra un peu moins de 10 ans et 120 000 km pour amortir la différence de prix. Mais il faut aussi rappeler qu’une hybride est dotée d’une boîte de vitesses automatique et d’un meilleur agrément de conduite.

Autre exemple avec la Mercedes Classe A 250 e, la voiture hybride rechargeable (PHEV) la plus petite de la marque allemande. Sa particularité est de ne pas fonctionner comme une hybride une fois la batterie vidée. Seul le moteur thermique est alors fonctionnel. Par conséquent, il est difficile de rentabiliser le coût de cette voiture. Pour y parvenir, vous devrez l’utiliser comme véhicule électrique grâce à ses 60 km d’autonomie et pour des trajets essentiellement urbains.

D’autres systèmes d’hybride rechargeable existent et fonctionnent différemment. Les coréennes Kia et Hyundai PHEV, par exemple, se transforment en hybrides classiques une fois la batterie usée.

Voiture hybride ou électrique : quelques critères pour choisir

Acheter une voiture hybride ou électrique dépasse donc le seul critère de réduction de consommation. Les moteurs électriques permettent plus de confort à la conduite et les versions 100 % électriques ne demandent quasiment plus d’entretien. Mais, si la rentabilité est ce qui vous motive le plus, achetez quand même en fonction de vos besoins et usages, par exemple :

  • Roulez en hybride rechargeable avec mode hybride classique pour une utilisation mixte de conduite : ville et longs trajets. Le principal atout de ces moteurs est de recharger les batteries pour une consommation réduite. Pour en tirer pleinement parti, il est nécessaire d’être équipé d’une borne de recharge.
  • Choisissez l’un des modèles hybrides classiques pour une libre circulation en milieu urbain ou extra-urbain. Les consommations sont faibles et ces voitures se passent de bornes de recharge. Elles sont donc adaptées à tout conducteur.
  • Les grands amoureux du modèle électrique apprécieront les véhicules électriques, à condition de pouvoir utiliser facilement une borne de recharge. Ces voitures sont en revanche plus chères à l’achat ou à la location malgré les généreux bonus écologiques.

En définitive, même si le principe de rentabilité d’achat est important, il est surtout important de choisir votre auto hybride en fonction de vos habitudes. Il existe un système adapté pour chaque conducteur. Renseignez-vous auprès de nos conseillers. Aussi, pensez à notre garantie satisfait ou 100 % remboursé valable 30 jours après votre achat. Changer d’avis pour un autre modèle est très facile.


Cette réponse répond-elle à votre question ?
Merci pour votre réponse
Proposé par