Aramisauto Aramisauto Aramisauto Contactez-nous 09 72 72 20 02

Restitution d’un véhicule en LOA : tout ce qu’il faut savoir

Alternative à l’achat de la voiture, la restitution du véhicule en LOA est une étape qui doit être préparée par l’automobiliste. Un certain nombre de règles sont à respecter, sous peine de devoir s’acquitter de pénalités. Tour d’horizon.

restitution d’un vehicule en loa

Quand réaliser la restitution de son véhicule en LOA ?

Le leasing automobile est en plein boom. Pour preuve, la location avec option d’achat a progressé de 25,4 % sur un an au premier semestre 2017. Et bien qu’un grand nombre de particuliers décide d’acquérir la voiture à l’issue de la période de location, il n’est pas rare que certains optent pour la restitution du véhicule en LOA. Une pratique qui peut d’ailleurs intervenir à deux moments du contrat :

  • Restituer son véhicule en cours de contrat : bien que tous loueurs ne le permettent pas, il est possible dans certains cas d’opter pour une restitution de son véhicule en LOA alors que le contrat n’est pas encore achevé. Cette solution n’est toutefois pas la plus courante, notamment car il faut que le distributeur accepte cette restitution anticipée. De plus, le locataire devra généralement assumer des pénalités financières.
  • Restituer sa voiture à la fin du contrat : c’est l’alternative la plus classique. Au lieu de lever l’option d’achat, le particulier peut décider de rendre le véhicule. Offerte par tous les contrats de location, cette possibilité fait cependant perdre à l’automobiliste l’ensemble des sommes engagées (apport, loyers, etc.). Cette pratique se répand malgré tout, notamment car l’usage commence à gagner du terrain sur la propriété.

Votre future voiture en LOA


Restitution d’un véhicule en LOA : les règles à suivre

Pour réaliser la restitution de son véhicule en LOA, tout particulièrement à l’issue du contrat de location, l’automobiliste doit se plier à certaines règles. Découvrez les modalités pour rendre sa voiture en toute sérénité.

Restituer la voiture à date

En cas de retard, le loueur pourra infliger une indemnité au particulier, voire même récupérer le véhicule aux frais de l’automobiliste. D’où l’importance de réaliser une éventuelle prolongation de la durée du contrat si nécessaire.

Rendre le véhicule dans un bon état

Lors de la restitution du véhicule en LOA, un expert Aramisauto se charge de vérifier le bon état de la voiture. En cas de dommage ou d’usure anormale, l’automobiliste pourra se voir infliger des frais de remise en état. Il aura alors 15 jours pour contester cela, avant de faire réaliser une contre-expertise à ses frais.

Anticiper les éventuels frais

Outre les frais de remise en état, le particulier devra s’acquitter de pénalités s’il a dépassé le forfait kilométrique prévu dans le contrat. Leur montant peut d’ailleurs être très vite élevé, car chaque kilomètre supplémentaire est facturé entre 5 et 10 centimes d’euros en moyenne.

Nos conseils pour restituer son véhicule en LOA en toute sérénité

La restitution d’un véhicule en LOA ne s’improvise pas. Au-delà des règles à respecter, le particulier a tout intérêt à suivre certaines bonnes pratiques afin que cette étape se passe dans des conditions satisfaisantes.

Lire le contrat en détail : avant même la signature du contrat de leasing, il est primordial de vérifier les conditions de restitution du véhicule en LOA. Le particulier aura ainsi connaissance du montant des pénalités et du degré d’appréciation de la vétusté du véhicule. Suite à quoi, libre à lui de négocier avec le professionnel afin de profiter de conditions plus avantageuses.

Anticiper le kilométrage

Afin d’éviter de payer des pénalités en cas de dépassement kilométrique, il est possible de réajuster le forfait en cours de contrat. Acceptée par la plupart des professionnels du leasing, dont Aramisauto, cette demande doit être faite par l’automobiliste.

Rendre les documents administratifs

Lors de la restitution du véhicule en LOA, il faut aussi penser à rendre tous les documents et équipements fournis au moment de la signature du contrat. Outre les clés, il faudra prévoir la carte grise, le carnet de garantie ainsi que l’historique d’entretien. En l’absence de ces éléments, des frais pourront être demandés au locataire.

Vérifier l’état du véhicule

Avant de restituer sa voiture en LOA, il est important de surveiller l’état de certains éléments du véhicule. En cas d’anomalie, l’automobiliste pourra ainsi faire réaliser des réparations par le professionnel de son choix et profiter d’un tarif plus avantageux. Ce sont tout particulièrement la carrosserie, les pare-chocs, les rétroviseurs, les pneumatiques, les vitres et l’habitacle qui font bien souvent l’objet de frais de remise en état.

La restitution d’un véhicule en LOA est une étape importante de la location. Permettant de mettre un terme au contrat, elle doit être bien anticipée afin d’éviter toute pénalité éventuelle.

Les trois points-clés à retenir sur la restitution d’un véhicule en LOA :

  • La restitution d’un véhicule en LOA peut être réalisée à la fin de la période de location et, parfois, en cours de contrat.
  • Des frais de remise en état et de dépassement du kilométrage pourront être demandés par le loueur.
  • Il est important d’anticiper la restitution du véhicule en LOA pour s’éviter toute mauvaise surprise.
Votre future voiture en LOA