Aramisauto Aramisauto Aramisauto Contactez-nous 09 72 72 20 02

Les 8 astuces pour préserver l’autonomie de la batterie de votre voiture électrique

En moins d’une demi-décennie, l’autonomie moyenne des voitures électriques est passée de 150 à 450 km pour les plus récentes. Certains modèles haut de gamme, comme les TESLA Model 3, Model S ou Model X ou la Jaguar I-Pace atteignent même 500 km avec une seule recharge, voire 600 km comme la Porsche Taycan.

Cependant, pour le parc actuellement en circulation, l’autonomie moyenne est de 200 km. Bien entendu, cette autonomie est directement liée aux technologies employées pour les batteries, véritables points névralgiques des véhicules électriques.

Meilleure autonomie

Une autonomie très variable

L’autonomie d’une voiture électrique, même s’il s’agit de la meilleure voiture électrique du marché, dépendra de nombreux facteurs qui n’affecteront pas les véhicules à énergie thermique... et l’inverse est aussi vrai !

De manière générale, la voiture électrique est avant tout une voiture citadine.

Par exemple, la voiture électrique va très peu consommer en ville. En effet contrairement aux voitures thermiques, les arrêts fréquents et les successions de décélérations et accélérations n'altèreront pas sa consommation.

De même, le chauffage en hiver, le dégivrage, le désembuage, et la climatisation vont diminuer l’autonomie du véhicule électrique, surtout s’il n’est pas équipé d’une pompe à chaleur.

Une autonomie qui se dégrade avec le temps

La capacité des batteries à stocker l’énergie électrique diminue au fil du temps. C’est vrai pour vos téléphones, vos ordinateurs, et bien sûr vos voitures électriques.

Selon une étude menée par Geotab, sur 6000 véhicules électriques, les batteries électriques perdent en moyenne 10% de leurs capacités en seulement 5 ans. Mais cela est très variable suivant les constructeurs.

Cette dégradation est normale. Elle reflète l’usure des composants à cause :

  • Du temps d’utilisation
  • De la température du véhicule lorsque le moteur est en marche
  • De la fréquence d’utilisation en pleine charge ou presque vide
  • De la puissance de recharge
  • Du nombre de cycles de recharge électrique

Pour information, en moyenne, les batteries, qui sont les éléments les plus coûteux d’une voiture électrique, sont garanties 8 ans et 160 000 km.

Testez l’autonomie d’une batterie avant l’achat de la voiture

Quand vous achetez une automobile électrique d’occasion, il est important de savoir dans quel état se trouvent ses composants majeurs.

Par conséquent, il convient de demander au vendeur de vous fournir le SOH du véhicule. Il s’agit d’un document résultant d’un test sur banc déterminant le State Of Health (littéralement : l’état de santé) de vos batteries. A la sortie d’usine, il est de 100%, puis, au fil du temps, il baisse. Il sera en moyenne à 90% au bout de cinq ans. Soyez donc vigilant sur cette valeur.

Au besoin, demandez au vendeur de faire tester le SOH par un professionnel, et privilégiez les véhicules équipés d’une batterie lithium-ion, comme la nouvelle Zoé ou une autre. Elles offrent un meilleure capacité, autonomie et longévité. Proscrivez les voitures avec des batteries au plomb ou au nickel-cadmium de faible autonomie.

8 conseils pour faire durer votre batterie

Conduire un modèle électrique en lui assurant la meilleure autonomie suppose de modifier certains comportements. Voici nos huits conseils :

Rester dans une fenêtre de charge optimale

Les batteries de voitures électriques n’aiment pas les décharges complètes et les charges maximales. Il est conseillé de ne pas monter au-delà de 80% (des limiteurs de charge équipent la plupart des modèles) et de ne pas vider la batterie à moins de 20%.

S’en servir régulièrement

Les batteries supportent mal de ne pas servir régulièrement. Alors évitez vraiment de laisser votre voiture à l’arrêt pendant des semaines ou plus. L’idéal est de s’en servir tous les jours.

Recharger souvent

La batterie s’use avec les longues charges, qui soumettent l’équipement à de hautes températures. La garantie est donnée pour un certain nombre de cycles de charge. Mais il est mieux d’effectuer 10 petites charges de 10%, car elles n’équivalent qu’à un seul cycle de 100%. De cette manière, la température n’a pas le temps de monter, et cela permet de mieux préserver votre batterie.

Une conduite plus souple

Les batteries se dégradent avec la chaleur. L’été, il est donc recommandé de limiter les fortes accélérations, qui demandent beaucoup d'énergie et font chauffer les composants. Evitez aussi de rouler avec une batterie trop pleine qui chauffera davantage. Enfin, essayez de vous garer à l’ombre…

Privilégier les charges lentes

Plus une batterie monte lentement en charge, moins les composants s’échauffent et moins ils s’usent. Privilégiez donc les charges à votre domicile ou sur votre lieu de travail, sur le réseau domestique ou sur une wallbox.

Attendre après une recharge

Si vous en avez la possibilité, laissez tranquillement descendre la température de la recharge avant de reprendre la route. Votre voiture fera davantage de kilomètres.

Attendre avant une recharge

Même cause, mêmes effets. Si vous avez roulé sur autoroute ou un peu sportivement, votre batterie a chauffé. Laissez-la retrouver une température ambiante avant de la remettre en charge.

Stationnez au garage

Pour les mêmes raisons, faites-lui passer ses nuits dans un garage. Vous consommerez moins en dégivrage et en chauffage en hiver et moins en climatisation en été.

Donc, pour résumer, on pourrait dire qu’il vaut mieux vivre dans un pays très froid pour profiter d’une voiture électrique. Eh bien non ! Le froid préserve la batterie mais amoindrit sa capacité à restituer son électricité ! Faites seulement attention à conserver votre voiture dans un environnement qui ne soit ni trop froid, ni trop chaud !