Aramisauto Aramisauto Aramisauto Contactez-nous 09 72 72 20 02

Le guide Aramisauto sur le contrôle technique

Tous les véhicules particuliers légers avec un PTAC inférieur ou égal à 3,5 tonnes doivent obligatoirement être soumis à un contrôle technique périodique. Cette visite est de la responsabilité du propriétaire du véhicule, et la réglementation lui impose d’en supporter les frais. Aramisauto vous décrypte toute la procédure à effectuer avant d’engager toute vente de véhicule.

Contrôle technique

Quand effectuer le contrôle technique ?

Le contrôle technique concerne toute voiture particulière, à partir d’une certaine période de son existence. Il faut effectuer le premier contrôle technique au cours du semestre précédant le début de la quatrième année à dater de la première mise en circulation du véhicule indiquée sur la carte grise. A titre d’exemple, un véhicule dont la mise en circulation date du 1er septembre 2017, doit obligatoirement être contrôlé entre le 1er mars 2021 et le 31 août 2021. C’est au propriétaire de véhicule de s’en charger.

Où effectuer le contrôle technique ?

Vous pouvez faire effectuer le contrôle technique de votre voiture par un organisme agréé. 133 points de contrôle sont vérifiés à cette occasion. Les éléments suivants sont passés en revue :

  • la plaque et le certificat d'immatriculation,
  • les équipements de freinage,
  • les éléments concernant la direction,
  • les éléments concernant la visibilité,
  • les éléments concernant les feux, les équipements électriques et le dispositif réfléchissant,
  • les essieux, les pneus, les roues et les suspensions de la voiture,
  • le châssis et ses accessoires,
  • les équipements de sécurité,
  • les nuisances sonores et polluantes, dont le pot d’échappement.

Chaque éventuelle défaillance est classée en fonction de sa gravité. Cette dernière est catégorisée par type mineur, majeur ou critique.

Qu'est-ce qu’une défaillance mineure ?

Une défaillance mineure n'a pas d’incidence sur le système de sécurité du véhicule, ni de conséquences sur l’environnement. Cela englobe les problèmes légers, comme par exemple ceux concernant la carrosserie.

Qu'est-ce qu’une défaillance majeure ?

Une défaillance majeure pourrait compromettre la sécurité de la voiture, celle des autres usagers de la route ou avoir des conséquences néfastes sur l’environnement.

Qu'est-ce qu’une défaillance critique ?

Une défaillance critique constitue un danger immédiat pour l’automobiliste, les autres usagers ou l’environnement.

Si le contrôleur estime que l’état du véhicule n’est pas conforme, les réparations nécessaires sont alors obligatoires et une contre-visite doit être effectuée dans des délais ne dépassant pas deux mois, afin de vérifier que le nécessaire a été réalisé.

Le prix moyen du contrôle technique

Le prix du contrôle technique est variable selon le centre agréé que vous choisissez. La réglementation impose que le barème soit affiché à l’entrée du garage, dans un endroit visible et qu’il soit lisible. Les prix y sont indiqués par type d’énergie : moteur essence, diesel, GPL, hybride ou voiture électrique. Il vous est possible d’utiliser un guide téléservice pour comparer les prix pratiqués par différents centres de contrôle techniques. N’hésitez pas à le faire puisque vous avez le choix du garage où vous rendre. Il faut compter entre 75 et 80 € en moyenne pour une visite et entre 5 et 25 € pour une contre-visite.

Les démarches à effectuer après le contrôle technique

Les démarches que vous devez effectuer à la suite d’un contrôle technique dépendent des défaillances relevées.

  • Si ces dernières sont mineures ou si aucun problème n’a été constaté sur le véhicule, le contrôleur émet un avis favorable, vous n’êtes pas tenu d’effectuer une contre-visite et la validité du contrôle est de deux années.
  • En cas de signalement d’une ou de plusieurs défaillances majeures, l’avis émis est alors défavorable. Vous êtes alors tenu d’effectuer les réparations requises dans un délai maximal de deux mois et faire réaliser une contre-visite de contrôle dans ce même délai. La validité du contrôle est de deux mois.
  • En cas de défaillance critique signalée, la validité du contrôle ne dépasse pas le jour de ce contrôle dans la mesure où vous devez immédiatement procéder au solutionnement du problème relevé.

Une fois le feu vert attribué par le contrôleur, celui-ci vous remet un procès-verbal complet et appose sur votre véhicule une vignette indiquant la fin de la validité du contrôle qu’il a réalisé. Il ne vous reste plus qu’à trouver un acheteur particulier

Vendre son véhicule à Aramisauto dispense de toute obligation de contrôle technique

A l’inverse de ce qui se passe pour les voitures d’occasion vendues entre particuliers, la vente de véhicules d’occasion sur le site d’Aramisauto est simple, rapide, transparente et sécurisée.

Les règles de vente de voiture y sont chamboulées, puisque c’est nous qui nous occupons de mener l’ensemble des démarches administratives à bien : contrôle technique, certificat de situation administrative, frais de vente de voiture d’occasion, etc. Rien de tout cela ne vous incombe. La seule chose que nous vous demandons est de nous fournir la carte grise du véhicule que vous souhaitez vendre.

En tant que spécialiste de l’achat et vente de véhicule, nous vous proposons par ailleurs un large choix pour sélectionner un nouveau véhicule si vous le souhaitez, tout en précisant que vous pouvez uniquement bénéficier de notre service de reprise sans aucune obligation d’achat.