Aramisauto Aramisauto Aramisauto Contactez-nous 09 72 72 20 02

Petit guide de la franchise auto

La franchise auto est le montant qui reste à la charge des assurés après l'indemnisation d'un sinistre auto par l'assureur. Cette somme est donc déduite du remboursement effectué par la compagnie d’assurance. Cette dernière n’appliquera pas automatiquement la franchise auto si aucun montant s’y référant n’est fixé par le contrat auto.

C’est le contrat qui précise le montant de la franchise le cas échéant, et qui dit si elle est absolue ou relative. Petit point sur tout cela dans cet article !

Franchise auto

Les différentes franchises auto

Souscrire une assurance auto est une obligation en France pour tout propriétaire d’un véhicule à moteur circulant sur la voie publique. Cela s’applique également dans le cas où la circulation dudit véhicule est ponctuelle : il doit alors être couvert par une assurance auto temporaire. Il existe deux types de franchise pouvant être prévue dans un contrat d’assurance auto.

0

La franchise absolue

La franchise auto absolue est le montant systématiquement déduit par l’assureur avant qu’il ne procède à l’indemnisation du sinistre. A titre d’exemple, pour une franchise de 200 € prévue au contrat d’assurance auto, si les dégâts se montent à 100 €, l’assuré ne reçoit aucun remboursement. Dans l’hypothèse où le montant des dommages sur le véhicule atteint 300 €, la compagnie d’assurance va indemniser le conducteur de la différence, soit (300 - 200 = 100 €).

La franchise relative

Également appelée franchise simple, la franchise relative varie en fonction des coûts de l’accident ou du sinistre. Comme pour la franchise absolue, si ceux-ci sont inférieurs à la franchise auto, aucune indemnisation n’est due. A l’inverse, si les dommages sont supérieurs, l’indemnisation est totale. Pour une franchise relative de 200 €, pas de remboursement à espérer pour tout dommage inférieur ou égal à 200 €. Mais dès lors que la facture des réparations dépasse ce seuil, l’assuré est entièrement indemnisé, c’est à dire, en reprenant l’exemple ci-dessus, qu’il recevra 300 €, sans déduction de la franchise.

Les différents modes de calcul de la franchise auto

La franchise automobile peut être calculée de trois manières différentes :

  • La franchise auto peut être une somme fixée d’avance au moment de la souscription du contrat d’assurance auto, et elle ne varie pas.
  • La franchise auto peut être équivalente à un pourcentage de la somme indemnisée.
  • La franchise auto peut être une combinaison des deux calculs ci-dessus, à savoir une part fixe et une part en pourcentage. Dans ce cas, un plafond maximum est néanmoins précisé.

Les cas particuliers

A noter que dans certains cas particuliers relatifs aux risques de catastrophes naturelles, la franchise auto appliquée par les assureurs aux particuliers est un montant forfaitaire de 380 €. Pour les professionnels, c’est la franchise associée à cette protection dans le contrat qui s’applique, si elle est supérieure au devis de réparation.

Les franchises auto par type de garantie

Le montant d’une franchise auto ne dépend pas des formules d'assurance auto. Que vous optiez pour l’assurance au tiers de base incluant la responsabilité civile, l’assurance auto intermédiaire ou l’assurance tous risques, la franchise peut être incluse ou pas, et son montant peut varier.

Par ailleurs, certaines compagnies d’assurance appliquent une franchise pour bris de glace sur une voiture, tandis que d’autres ne le font pas. La seule manière de choisir la meilleure assurance auto à ce niveau est d’utiliser un comparatif d’assurance auto en ligne.

Attention cependant, car comparer les assurances auto doit également se faire sur le plan des garanties auto couvertes et du montant de la prime. Le tarif d'une assurance auto est en effet inversement proportionnel au montant de la franchise.

Par ailleurs, le prix d'une assurance auto pour une même protection peut varier sensiblement en fonction du profil du conducteur, et notamment dans le cas d’un jeune conducteur, qui ne bénéficie pas d’un quelconque bonus auto.

L’assurance auto dans le cadre d’une LOA

Si vous souscrivez à un prêt auto pour financer l’achat de votre véhicule, vous devez fournir une attestation d’assurance à l’organisme prêteur, puisque vous êtes propriétaire et responsable de la voiture dans le cadre du crédit auto.

Dans le cas d’un contrat de LOA (location avec option d’achat), une assurance est également requise, même en votre qualité de locataire. Les exigences diffèrent selon l’organisme de financement. Chez Aramisauto, la seule assurance qui est requise est celle qui couvre les risques de vol de voiture et d’incendie, en plus de la responsabilité civile habituelle. Cela permet de ne pas trop augmenter les mensualités à verser.

À ce titre, nous mettons à votre disposition sur notre site, un outil de simulation LOA, qui vous permet de calculer et de plafonner le loyer mensuel à verser selon vos souhaits.