Contactez-nous 09 72 72 20 02

Zones à Faibles Emissions (ZFE) en France

Paris a instauré sa ZFE dès 2015 et de nombreuses autres villes françaises vont progressivement mettre en place leur propre ZFE. Depuis l’adoption de la Loi d'Orientation Mobilité (LOM) de 2019, toutes les villes de plus de 150 000 habitants devront avoir mis en place leur ZFE d’ici la fin de 2024. Aramisauto vous explique tout sur le déploiement de ces ZFE en France.


2 min. de lecture

Infographie des Zones à Faibles Emissions

Infographie des Zones à Faibles Emissions en France en 2022

Qu’est-ce qu’une ZFE ?

La ZFE est un dispositif soutenu par l’État, destiné à réduire les émissions de polluants pour améliorer la qualité de l’air.

Quelles sont les villes concernées ?

En France, on dénombre une dizaine de ZFE en place ou en cours de déploiement : Paris, le Grand Paris, Lyon, Grenoble, Aix-Marseille, Nice, Rouen, Strasbourg, Toulouse, Toulon et Montpellier. Plusieurs projets similaires devraient voir le jour dans les années à venir, et l’on estime que la France comptera plus d’une quarantaine de ces Zones à Faibles Emissions d’ici fin 2024.

Quelles sont les échéances et quelles vignettes Crit’Air ?

En France, les ZFE reposent sur le système de vignettes Crit’Air. Afin de pouvoir circuler dans une ZFE, chaque voiture doit avoir une vignette Crit’Air correspondant aux restrictions en vigueur dans la ZFE. Chaque ville fixe les périodes où la circulation est limitée, les types de véhicules concernés ainsi que le niveau Crit’Air.

Quelles sont les aides pour changer de voiture ?

La mise en place de la ZFE s’accompagne de dispositifs d’aides pour acheter un nouveau véhicule.

La prime à la conversion

La prime à la conversion est une aide attribuée par l’État, qui peut aller jusqu’à 5 000 €. Le véhicule acheté doit être un véhicule électrique ou hybride rechargeable.

Les conditions d’obtention de la prime varient ensuite en fonction du revenu fiscal de référence du demandeur et il est impératif que votre ancien véhicule soit mis à la casse.

La prime à la conversion est également cumulable, sous condition avec le bonus écologique.

Chez Aramisauto, le montant de la prime est déduit du prix d’achat de votre nouveau véhicule. Ainsi, vous n’aurez pas à attendre 45 jours en moyenne pour être remboursé par l’Etat. Aramisauto s’occupe de toutes les formalités administratives et de la mise au rebut de votre ancien véhicule.

Une “surprime” de 1 000 € dans les ZFE

Il existe une surprime d’un maximum de 1 000 € lorsque le bénéficiaire habite ou travaille dans une ZFE et qu’il bénéficie d’une aide similaire attribuée par une collectivité territoriale.

Cette surprime est cumulable avec la prime à la conversion et le bonus écologique.

Des aides disponibles en région

Toutes les aides proposées par les régions, les départements et les communes sont cumulables avec les aides nationales mises en place par l’État.

Découvrez quelques exemples de soutien financier proposés par les régions :

Micro-crédit cumulable aussi avec le bonus écologique et la prime à la conversion

Pour accompagner les ménages aux revenus très modestes à acquérir un véhicule peu polluant, un micro-crédit de 5 000 € est proposé par le Gouvernement.

Le dossier est constitué avec l’aide d’un service d’accompagnement social avant d’être transmis à une banque agréée.