Contactez-nous 09 72 72 20 02
Voiture essence

Les solutions pour baisser le prix de l’essence

Pour faire face à l’augmentation brutale du prix de l’essence et de l’inflation générale constatée en 2021, le gouvernement français a récemment décidé d’agir pour préserver au mieux le pouvoir d’achat des Français. Une aide directe nommée « indemnité inflation » a donc été mise en place. Est-ce pour autant suffisant pour affronter la hausse du prix des carburants ? Découvrez avec Aramisauto des astuces pour rouler économique, les solutions alternatives à l’essence et le décorticage du prix de l’essence pour mieux le comprendre.



Le prix de l'essence

Rouler économique pour absorber la hausse du prix de l’essence

Adopter une conduite économique est une solution n’impliquant aucun investissement, hormis le fait de corriger de mauvaises habitudes. Voici trois astuces pour rouler économique et absorber la hausse du prix de l’essence :

1. Ayez le pied léger

Cumuler fortes accélérations et freinages brutaux n’a de sens qu’en course automobile. Pour une plus faible consommation de carburant, roulez le pied léger sur la pédale d’accélération. Évitez alors de pousser le moteur haut dans les tours. Au contraire, veillez à rester sous la barre des 2 500 tours/min sur une voiture essence et 2 000 tours/min sur un diesel.

2. Roulez sous les limites

Réduisez votre vitesse ! Les panneaux de vitesse indiquent la vitesse maximale à ne pas dépasser et pas la vitesse qu’il faut impérativement atteindre. Rouler à 40 km/h au lieu de 50, ou 110 au lieu de 130 vous permettra de faire jusqu’à 25 % d’économie de carburant. Notez en plus que sur courte et moyenne distance la perte en temps est de l’ordre de quelques minutes à peine. Apprenez à partir à temps et à profiter du moment présent !

3. Anticipez et utilisez le frein moteur

La règle d’or serait de dire : si je freine fort c’est que j’ai mal anticipé. Le fait d’anticiper les arrêts aux stops et feux rouges, par exemple, permet de réduire la consommation d’essence. Pensez aussi qu’en utilisant le frein moteur, vous ne consommez pas ou peu d’essence, tout en réduisant l’usure des freins.

Transformer votre voiture en bicarburation essence

Aller souvent à la pompe c’est une chose, mais se ruiner quand les prix de l’essence atteignent les sommets c’en est une autre. Avant de changer votre voiture, si vous pensiez à la bicarburation essence ?

Installer un système de bicarburation essence GPL

Le gaz de pétrole liquéfié GPL est un carburant constitué de butane et de propane. Avec une installation homologuée, vous pouvez profiter des avantages d’un carburant plus propre et surtout moins cher en station-service. En effet, le carburant GPL profite d’une TICPE (Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques) plus basse que celle de l’essence et du gazole. Hors majoration régionale, la TICPE du GPL-c est fixée à 0,2071 €/L contre 0,6829 €/L pour le SP95.

Autre avantage du GPL : le fait d’avoir deux réservoirs. Votre voiture peut alors se transformer en véritable routière prête à traverser le pays. Certains constructeurs automobiles, tels que Dacia, proposent des gammes complètes de voitures GPL.

Installer un boîtier bioéthanol pour une essence moins chère

Une autre solution se résume en l’installation d’un boîtier pour superéthanol, ou bioéthanol, pour obtenir une voiture flex-fuel. L’intervention demande des travaux plus légers que la bicarburation essence GPL puisqu’un seul boîtier suffit pour que votre voiture accepte une nouvelle énergie : l’E85 superéthanol.

Composé de 85 % d’éthanol issu de céréales, l’E85 profite lui aussi d’une TICPE plus légère, à l’instar du GPL carburant. Ainsi, sans compter la majoration régionale, la TICPE de l’E85 est de 0,1183 €/L au lieu de 0,6629 €/L pour le SP95-E10.

Ces dernières années, Ford est l’un des seuls constructeurs à commercialiser des voitures flex-fuel.

Acheter une voiture plus économique

Si votre voiture est ancienne, peut-être que la solution réside en l’achat d’une nouvelle voiture plus économique.

Le choix de la voiture hybride

Les nouvelles voitures électrifiées sur le marché proposent en autres le système hybride rechargeable. Cela peut être une étape vers la future adoption d’une voiture totalement électrique.

Les voitures hybrides (HEV) et hybrides rechargeables (PHEV) possèdent un moteur électrique venant suppléer le moteur thermique principal, voire à se substituer à lui en mode tout électrique dans le cas des PHEV. Ce type de structure permet de réaliser des économies sur la consommation d’essence.

Attention toutefois, les hybridations légères (MHEV) permettent très peu ou pas du tout d’économie de carburant.

Le choix du 0 carburant : la voiture électrique

La voiture électrique est certainement l’une des meilleures réponses à la demande d’émancipation de l’essence. Si l’autonomie de ces voitures est souvent décriée, les nouveaux modèles promettent des records d’autonomie et une possibilité d’en faire parfois de belles routières : Hyundai Ioniq5, Kia EV6, etc.

De nombreux modèles profitent d’un bonus écologique permettant de réduire la facture ou d’ajouter des options supplémentaires.

Comment le prix de l’essence est-il structuré ?

Le prix de l’essence à la pompe est composé comme suit (chiffres approximatifs) :

  • 26 % du coût du pétrole brut (brent).    
  • 13 % du coût de la distribution et du raffinage.    
  • 41 % de TICPE.    
  • 17 % de TVA sur produit et TVA sur TICPE.

À l’exception de la TICPE, toutes les variables du prix de l’essence sont évolutives. Elles peuvent augmenter ou baisser en fonction du marché. En revanche, la TICPE a été fixée depuis 2018 par le gouvernement français afin de limiter la hausse du prix des carburants. De ce fait, la taxe sur TICPE ne devrait pas augmenter non plus.